Les déterminants de la représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance

Auteur : XAVIER HOLLANDTS, ZIED GUEDRI et NICOLAS AUBERT

Date de parution : été 2011

Volume 15 - Numéro 4 - Pages 69-82

Disponibilité : En stock

0,00 $

Description rapide

Cet article analyse les facteurs qui déterminent la présence de représentants des actionnaires salariés au sein du conseil d’administration ou de surveillance. Nous suggérons qu’un faible degré d’enracinement du dirigeant favorise la présence de représentants des actionnaires salariés, réputés loyaux et passifs envers leur dirigeant. Cependant, la capacité de résistance du conseil d’administration ou de surveillance à la stratégie d’enracinement du dirigeant, déterminée par sa composition et sa structure, réduit la probabilité de la présence de représentants des actionnaires salariés. Nos résultats basés sur une étude quantitative montrent que le degré d’enracinement du dirigeant ainsi que la capacité de résistance du conseil réduisent significativement la probabilité d’une représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance.
Mots clés : Gouvernement d’entreprise, Conseil d’administration, Actionnariat salarié

Les déterminants de la représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

0,00 $
OU

Résumé

Cet article analyse les facteurs qui déterminent la présence de représentants des actionnaires salariés au sein du conseil d’administration ou de surveillance. Nous suggérons qu’un faible degré d’enracinement du dirigeant favorise la présence de représentants des actionnaires salariés, réputés loyaux et passifs envers leur dirigeant. Cependant, la capacité de résistance du conseil d’administration ou de surveillance à la stratégie d’enracinement du dirigeant, déterminée par sa composition et sa structure, réduit la probabilité de la présence de représentants des actionnaires salariés. Nos résultats basés sur une étude quantitative montrent que le degré d’enracinement du dirigeant ainsi que la capacité de résistance du conseil réduisent significativement la probabilité d’une représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance.
Mots clés : Gouvernement d’entreprise, Conseil d’administration, Actionnariat salarié

Informations complémentaires

Auteur(s) XAVIER HOLLANDTS, ZIED GUEDRI et NICOLAS AUBERT
Numéro 4
Pages 69-82
Année de publication 2011
Volume 15
Season été
S'inscrire à l'infolettre
-->